Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Cododo

Coucou les Choupettes,

 

J’avais envie de vous parler d’un thème sur lequel on peut entendre plein de choses (pas toujours vraies) et plein de jugements aussi.

 

Je veux vous parler du cododo.

 

Déjà, qu’est ce que le cododo ? C’est le fait de faire dormir son petit  dans le même lit que les parents de sa naissance et ce, pendant un laps de temps propre à chaque parent et enfant. Selon moi, et selon les définitions que j’ai trouvées, faire dormir son tout petit dans la chambre parentale mais en étant dans son petit lit à lui, ne semble pas entrer dans la définition du cododo pur.

 

Certains parents sont pour d’autres sont contre. Pour une fois, je fais partie de la catégorie des pour.

 

A la base, le Petit Prince aurait du dormir dans un petit couffin à côté de moi (Monsieur Papa dormant côté fenêtre, je ne voulais pas y mettre le Petit Prince).

 

Ca c’était dans les faits … Seulement, avec ses réflexes de Moro, à chaque mouvement, il faisait bouger et craquer le couffin ce qui le réveillait. Ca pouvait passer en journée. Mais une fois la nuit (et la fatigue parentale) venue, je n’avais pas le courage d’essayer de le rendormir. De ce fait, nous l’avons pris entre nous, dans notre lit, pour une période d’un mois et demi.

 

 

Avant sa naissance, la place du bébé est dans le corps de sa maman. Alors pourquoi devrions nous nous quitter si rapidement ? De plus, à part ce corps là, tout peut lui sembler étranger et inquiétant !
Surtout que, petit rappel des faits, à cause d’une cytolyse hépatique asymptômatique, il nous a gentiment été demandé de nous séparer l’un de l’autre et après quelques 6 heures de travail, le corps médical s’est rendu compte que le Petit Prince montrait ses premiers signes de contradictions et ses battements cardiaques chutaient terriblement alors que le col de maman était dilaté à … 2 !! On m’a donc fait comprendre que mon bébé me serait enlevé de force.

 

Le moins j’étais séparée de mon fils (au début), le mieux je me sentais. Le cododo, après tout ça, m’a semblé être une évidence.

 

 

Petit rappel historique : c’est au 18ème siècle que le lit parental est “devenu” interdit par peur de l’inceste, de l’infanticide ou par crainte d’entraver le bon développement de l’enfant.

 

 

Aujourd’hui, c’est juste notre société qui rend le cododo si mal vu ! Mais regardez dans les sociétés industrialisées asiatiques, africaines ou encore d’amérique du sud : les bébés dorment à 90 % dans le lit parental jusqu’à au moins leurs 3 mois ! Et ça ne choque personne !!

 

 

Pourquoi notre société voit ça d’un mauvais oeil ? Parce qu’on pense qu’en dormant ainsi; on peut tuer notre tout petit.

 

Effectivement, le cododo peut présenter des risques d’asphyxie si certaines précautions ne sont pas prises.
Le bébé a un réflexe de fouissement. Alors si vous lui mettez une couverture trop près du nez, il risque de ne plus pouvoir respirer.

 

Si par contre, vous trouvez une solution pour qu’il puisse être “à l’abri”, ça ne dérangera personne sauf les mauvaises langues !

 

Notre couffin était trop imposant pour qu’il puisse être sur notre lit et à plus forte raison entre nous. Il existe des prolongations de lit pour bébé ! Je trouve le système hyper ingénieux. Voilà pourquoi après quelques ajustements, le Petit Prince a passé ses premières nuits entre ses parents.

 

301d4a8551fa77c214243f9ec3b92928

 

 

Quels sont les avantages du cododo ?

 

Pour moi qui ai allaité, l’avoir à porté de seins de mains était très pratique ! Quand on l’entendait pleurer (toutes les deux heures au début), Monsieur Papa se levait pour lui changer sa couche et je prenais le relais pour le miam miam. Ainsi, Monsieur Papa et moi avons tous les deux été impliqués dans ces débuts fatiguants.

 

 

J’étais aussi rassurée de savoir le Petit Prince à nos côtés, de le sentir, de l’entendre.

 

 

Lorsque nous sommes partis de la maison sur ce mois et demi (période de Noël oblige), rien ne changeait vraiment pour le Petit Prince : il dormait contre papa – maman !

 

C’est en rentrant de nos vacances de Noël que nous avons commencé à introduire le lit à barreau. On a commencé par les siestes et puis, un beau jour, nous avons testé la nuit. C’est à partir de là qu’il n’a plus eu besoin de tétées nocturnes ! Très rapidement, il nous faisait des nuits de fous (alors qu’il était exclusivement allaité oui oui).

 

 

Je n’ai jamais craint de l’étouffer, de le laisser tomber ou de l’écraser. Nous le mettions entre nous, sur le coussin d’allaitement. Ainsi, il était plus haut que nous, dans sa turbulette car les couvertures n’allaient pas jusque là haut. J’ai adoré cette période et réitérerai l’expérience sans aucun problème. Et je trouve qu’un mois et demi / deux mois est un bon laps de temps et j’étais ravie après ça de retrouver notre lit, notre pièce à nous !

 

 

Et vous : pour ou contre ? Quelle(s) technique(s) avez vous employé ?

 

27426db911bf485715db119dbd0ad6a3

 

  • Guides gratuits
  • Commentaires

    2 commentaires

    Ma Bouille Et Moi

    Coucou!

    Alors le cododo, je ne suis ni pour, ni contre. Ici nous ne l’avons pas pratiqué. La question ne s’est même pas posée à vrai dire, la Bouille à dormi dans sa chambre dès la rentrée de la mater. Je ne me voyais pas dormir avec elle, et encore moins dans notre lit.
    J’ai eu une grossesse dans le moindre soucis physique mais psychologiquement j’ai eu des moments difficiles et j’avais besoin de retrouver notre espace de couple et notre intimité le plus vite possible.

    Des bisous ma belle!

    Priscilla

    Je n’ai pas particulièrement d’avis sur la question. Pour le coup, avec Doudou on ne l’a pas fait. On avait décidé qu’il dorme direct dans sa chambre en sortant de la maternité mais bon finalement une fois qu’il était là, j’ai changé d’avis on l’a gardé un mois dans son couffin à côté de nous. Je trouvais çà plus simple de l’avoir à porté de main pour l’allaiter. Il m’arrivait parfois qu’on s’endorme tous les deux pendant la tétée du coup y’a des parties de nuit qu’on a passé ensemble. Il est arrivé aussi il y a quelques mois aussi de le prendre avec nous, parce qu’il faisait quelques cauchemars mais ça lui est passé 🙂


    Laisser un commentaire