Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

J’me fais suivre !!

Coucou les Choupettes,

C’est en parlant avec une amie de sa mauvaise expérience avec une gynéco que je me suis dit “il serait vraiment temps de faire un article à ce propos”.

Je n’ai pas trop de visibilité sur les personnes qui consultent régulièrement Charlotte Aux Fraises, mais je me dis que cet article pourra servir à beaucoup de femmes.

La gynécologie est un domaine super vaste. Elle se divise en plusieurs branches.
La gynécologie proprement dite a pour objet le diagnostic et le traitement des maladies de l’appareil génital et du sein (maladie de l’utérus, de l’ovaire, du sein, maladies sexuellement transmises), le dépistage des cancers gynécologiques par des frottis et des mammographies en collaboration avec des radiologues, la prise en charge du traitement de la stérilité, la régulation des naissances (contraception ou IVG) et le traitement des troubles de la ménopause.
L’obstétrique est la surveillance du déroulement de la grossesse et de l’accouchement.

Si vous vous souvenez de mon histoire, j’étais suivi par une gynéco qui, lorsque j’ai su que j’étais enceinte n’était pas dans la mesure de me recevoir avant que j’ai fait l’échographique des 12 SA. J’ai découvert ma grossesse à 4 SA donc clairement, il me fallait attendre 8 semaines avant de savoir si tout allait bien et de pouvoir poser mes questions à un professionnel. Je trouvais ça trop long.
J’ai pris rendez vous chez une autre gynéco, plus proche de chez moi qui a pu me recevoir à 9 sa.
Sauf que la consultation ne s’est pas très très bien passée : elle a absolument tenu à me faire un frottis et à me palper généreusement les seins. Je ne t’explique pas la douleur du délire et en plus, son frottis m’a un peu fait saigner !! Les boules quand tu es enceinte !
Juste après cette épisode, une amie de danse m’a fortement conseillé de me tourner vers une sage femme.
Je l’ai écouté. Et je crois que ça a été l’un des meilleurs conseils qu’il m’a été donné d’entendre.

J’ai rencontré ma sage femme d’amour peu de temps avant la première écho. J’en suis tombée amoureuse. Cette sage femme est d’une douceur, d’une délicatesse, d’une gentillesse et d’une simplicité monstrueuse ! J’ai été amoureuse de ma sage femme tout au long et ma grossesse (sans compter qu’elle ait voulu me faire passer le test de DG comme je vous le racontais ici mais je ne lui en tiens pas rigueur : elle a fait son taff) et tout au long de ma rééducation périnéale.

Grâce à elle, j’ai appris beaucoup de choses sur le statut de la sage femme. La sage femme peut s’occuper autant d’une femme enceinte, d’une femme qui vient juste d’accoucher, et d’une femme tout court : ado ou ménoposée.

Et oui, la sage femme peut faire le suivi annuel de toutes les femmes.

Il m’a été enseigné par ma maman que, s’il existe des spécialistes, ce n’est pas pour rien. Si certaines spécialités en Bac + 10 existent, c’est bien qu’il y a une raison. Un généraliste voit un peu de tout, mais rien vraiment en profondeur. Un généraliste peut passer à côté de quelque chose d’important.
On ne fait pas l’autruche et on fait attention à soi. Sans tourner à l’excès et à l’obsession surtout il faut juste rester vigilent !
De ce fait, tous les ans, je vois un dermato pour mes grains de beauté (preuve en est qu’on a du m’en retirer 2 en 3 ans, même si aucun des deux n’était malin). Tous les ans, je vois un dentiste alors que je n’ai aucune carie et peu / pas de tartre. Tous les ans, je voyais une gynéco pour qu’elle me prescrive ma pilule et être auscultée… Mais ça, c’était avant.

La sage femme peut parfaitement faire ce contrôle, prescrire la pilule, poser et retirer un stérilet. Bref, tant qu’il n’y a aucune pathologie, la sage femme fait le même taff que le gynéco mais en étant, selon moi, bien plus proche de ses patientes.

Pendant 10 ans, je me suis souvent sentie “expédiée”, “bâclée” par les gynéco que je voyais. 30 minutes (voire plus) d’attente + “que voulez vous ?” + “déshabillez vous” + palpage des seins + vérif intra + ordonnace + 28 € (voire plus) +” au revoir et à l’année prochaine” …. Total : 30 minutes d’attente pour 2 minutes à poils !
Je suis jeune, je n’ai pas de problème, je ne suis pas leur priorité.
Et ça, c’est sans parler de celles qui m’ont fait mal avec leur gant sec, spéculum inséré sans aucune douceur, appui sur les ovaires puissants et prolongés …..

Depuis que j’ai su que ma sage femme faisait ça (et la connaissant, je sais qu’au pire, elle aura 10 -15 min de retard, qu’elle sera douce et pleine de gentillesse) je ne me suis même pas posée la question : mon suivi sera à présent fait par elle ! Tant qu’il n’y a rien de grave, pas de pathologie, elle est tout à fait à même de le faire et je lui fais une confiance aveugle !
Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais les sages femmes ont fait une grosses grèves il y a quelques année. Elles font 5 ans d’études et c’était la seule profession médicale à être liée à l’hôpital avec les paramédicaux comme les aides soignants. Voilà pourquoi il y a quelques années de cela, les Sages Femmes ont fait grève : elles souhaitaient que leur statut soit revalorisé, ce qui a été le cas en 2014 si je ne me trompe pas. Si vous souhaitez en savoir plus sur leur parcours, je vous conseille cet article.

Et puis, quand vous êtes enceinte, vous pouvez également faire le choix d’être suivi par un gynécologue obstétricien. Il peut faire votre suivi comme la sage femme mais au moment de votre accouchement, il ne sera là que si et seulement si l’accouchement se complique et nécessite l’utilisation d’instruments comme les forceps . C’est lui (ou elle) qui entre en action en cas de césarienne : sa fonction est chirurgicale !

Et enfin, en cas de grossesse à risque, on vous conseillera très probablement de vous diriger soit vers un gynécologue (-obstétricien) ou soit directement au service gynécologique de l’hôpital près de chez vous.

Et vous les Choupettes, vous faites vous “surveiller” ou appliquez vous d’avantage la politique de l’autruche ? Souhaitez vous parler de votre expérience ? N’hésitez pas, les commentaires sont là pour ça.

Gros bisous à toutes !

sage-femme-metier-parfois-mal-connu-L-tCDgIU

  • Guides gratuits
  • Commentaires

    3 commentaires

    Ma Bouille Et Moi

    Coucou poulette!!

    Encore un article très intéressant et plein de bon sens!
    Personnellement, j’aime d’amour mon gynéco! Ce mec est génial! Oui, je tiens absolument à ce que mon gynéco soit un homme, pour avoir été suivi par 2 femmes qui ont été juste horribles! Depuis que j’ai changé, plus de problèmes! J’ai eu mon 1er rendez vous avec lui quand j’ai appris que j’étais enceinte de la Bouille, et la seule chose qui nous séparera, c’est le jour où il sera à la retraite (dans 5 ou 6 ans)….Il m’écoute, il me comprends, il respecte mes choix de non-contraception, il ne m’a pas culpabilisée parce que je n’ai pas réussi à arrêter de fumer pendant ma grossesse, le jour de mon accouchement c’est lui qui a dit à la sage femme que les forceps étaient inutiles, que j’allais y arriver sans, et il m’a encouragée. JE L’AIME!!!!

    Bisous bisous!

    marie

    salut,
    et bien non, je ne me fais pas suivre.
    Je n’y suis pas retourner depuis la naissance de ma fille, elle va fêter ces 15 ans et je n’y retournerais jamais.
    Je pense que cet examen annuel est inutile et je n’en vois pas l’intérêt, d’autre part, se mettre nue j’ai toujours refusé.

    Charlotte Aux Fraises

    Bonjour,
    Chacun est parfaitement libre de penser ce qu’il souhaite. Moi j’ai pris le partie de ne pas jouer avec ma vie et de m’assurer que je vais bien. J’ai trop eu de personne autour de moi (jeunes qui plus est) qui se sont rendues compte tard, voire trop tard qu’elles avaient un cancer ….. J’ai trouvé quelqu’un en qui j’ai confiance et devant qui me déshabiller m’importe moins que me sentir et de me savoir en bonne santé !


    Laisser un commentaire