Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

On a rompu …

Coucou les Choupettes,

 

Ce mois-ci, pas d’article “J’aime – J’aime pas” parce que je n’ai pas assez de matière pour vous faire ça OU ça ne serait qu’un article « j’aime pas » alors autant se concentrer sur cet élément là directement. 

Je vais devoir vous reparler nounou …

 

Le Petit Prince a commencé à aller chez la nounou il y a 2 mois. Au début, tout se passait bien.

 

Le Petit Prince était / est super régulier dans ses repas : 7h – 11h45 – 15h30 – 19h (à peu de chose près bien sûr).
Par contre, niveau dodo, il n’y a que l’heure du coucher du soir qui est quasi fixe : 19h15! Son réveil du matin est fluctuant, ses siestes sont aléatoires. Bref, même au bout de 11 mois, on s’adapte vraiment beaucoup à lui à ce niveau là !

 

Avec la Nounou, tout se passait vraiment bien et ce, depuis le début. Elle avait le Petit Prince 8h par jour, soit 40 heures par semaine. Et elle avait, en plus de lui, 2 autres petits garçons. L’un d’un an et des brouettes et le second de 6 mois environ.

 

La nounou me semblait vraiment adorable (c’est pour ça qu’on l’a choisi). On a eu un super bon feeling avec elle. Et tous les matins, elle accueillait le Petit Prince avec un grand sourire, je lui faisais un vague résumé de la veille et je partais. Le soir, c’est Monsieur Papa qui allait le récupérer. Il lui demandait surtout s’il avait bien mangé et bien dormi.

 

{ Tu constates que tous mes verbes sont à l’imparfait ??? }

 

Je reprends mon histoire.

Elle nous a fait un cahier pour noter ce que faisait le Petit Prince de ses journées. Elle l’a commencé le 07/09 (puisqu’avant, il était en période d’adaptation).

Tous les jours, elle y écrivait les heures de sieste et ce qu’ils ont fait pendant la journée. Elle s’inquiète sur certaines choses, je la rassure comme je le peux … Elle trouve que le Petit Prince pleure beaucoup à son réveil. Il le fait aussi à la maison. Il ne dort pas « beaucoup », ça lui arrive aussi à la maison. Donc pour moi, il n’y a aucune inquiétude à avoir.

 

 

Et puis, pendant 2 jours, elle n’écrit plus rien dans le cahier de transmission. Ni les horaires des siestes, ni ses éventuels pleurs, ni comment il a été pendant la journée.

 

Un vendredi matin, je me décide de rester lui parler, quitte à arriver « juste juste » au travail. Je suis restée chez elle 15 bonnes minutes à la rassurer, en lui disant qu’en tant que maman, on sent quand notre enfant ne va pas bien. Elle a de grands enfants, elle sait de quoi je parle. Je reste une “nouvelle” maman avec 1 seul enfant, mais le Petit Prince est tonique, plein de vie et extrêmement souriant (il n’y a pas une seule personne de notre entourage qui puisse dire le contraire). Mais quand elle me dit “Quand je vais dans la cuisine, que je pars du salon, pareil, il se met à pleurer”. J’étais choquée en fait quand elle m’a dit ça. Oui, il fait ça aussi à la maison. Mais ça fait partie des nombreux apprentissages d’un enfant me semble t-il !

J’ai trouvé un site sur lequel il est noté qu’à partir de 6 mois, le bébé peut éprouver de l’anxiété lorsqu’il est séparé d’une personne qu’il connaît bien (et dans « séparer », on peut comprendre “ne voit plus”). C’est petit à petit qu’il va apprendre que cette séparation n’est pas un danger, que ce n’est que temporaire. Il peut éprouver et apprendre cette notion jusqu’à 3 ans ! Le Petit Prince n’a que 11 mois !!!!

 

Ce même vendredi soir, je reçois un texto de Mr Papa après qu’il soit resté 20 bonnes minutes à discuter avec elle, sms dans lequel il me met “1h de sieste ce matin et rien cet aprèm. Nounou m’a refait son speech … Elle est à 2 doigts d’arrêter” …

 

Oooooh le coup de massue à 17h un vendredi.

 

Et puis, en fait, Monsieur Papa lit le cahier de transmission et c’est même pire que ça : elle fait partir ce jour ou le samedi un courrier en LRAR pour rompre le contrat. Genre elle n’arrive à rien avec le Petit Prince qui ne dort pas et pleure beaucoup, il crée des tensions avec les 2 autres enfants qui deviennent de mauvaise humeur puisqu’ils n’ont pas leur quota de sommeil à cause de Petit Prince, bref, elle arrête et nous avons un préavis de … 48 heures ! Wahou ! La période d’essai n’étant pas finie, nous n’avons que 2 jours ! Et ça, elle n’a même pas le courage de nous le dire en face !! 

 

Monsieur Papa m’annonce ça, moi je chiale. Vous savez l’effet que ça m’a fait ? C’est comme lorsque, amoureuse de quelqu’un, du jour au lendemain, il se barre pour une broutille ! La même. Vous aviez confiance, vous vous sentiez bien … Mais l’autre non visiblement. Ben là, pareil !!

 

Et puis, deuxième coup de massue: en gros, c’est la faute de MON fils. C’est de SA faute si les 2 autres ne dorment pas. C’est MON fils le problème !! 

 

Mon petit blond aux si beaux yeux (je ne suis pas objective, je sais !!) qui sourit tout le temps se fait jarter parce que … Ben parce qu’en fait il ne veut pas dormir aux mêmes heures que tout le monde et autant que les autres! Super ! La blague. Il se fait jarter parce qu’il est actif, qu’il est demandeur d’activité ! Heu, mais ce n’est pas son boulot de s’en occuper ? Non ?? Ha bon, je croyais qu’une assistante maternelle était là pour s’occuper des enfants. J’ai du mal comprendre. 

 

Je ne peux pas m’empêcher 3 réflexions (pardon, Bro, tu sais que je t’aime plus que tout !)

* Mon frère chiallait tout ce qu’il pouvait petit …. Ben la nounou, elle ne s’est jamais barré. Elle a fait avec.


* Mon frère, en maternelle, il faisait le zouave dans les dortoirs pour empêcher ses potes de dormir (parce que lui n’avait pas envie de dormir) … On ne l’a pas renvoyé de l’école tout de même ! 


Ce n’est pas parce que mon frère pleurait et n’avait pas envie de dormir qu’il avait un problème à résoudre !!!! Mon frère est et était sain d’esprit ! Il était comme ça, point. Et mon frère, à presque 29 ans, kiff grave faire la sieste ! 

 

* Cette nounou est parfaitement dans l’air du temps : au lieu d’accepter les choses telles qu’elles sont et de faire avec, elle préfère abandonner que continuer. Société de consommation jusqu’avec nos gosses sérieux !!!!!

 

Une fois la colère passée, je cherche, je fouille … JE dois démontrer que ça l’arrange, que ce n’est pas de notre fait, que ce n’est pas la faute du Petit Prince !

 

Alors, j’épluche le cahier de transmission, pour voir si j’ai loupé quelque chose. Je vous note les éléments « importants » (oui, je vais vous faire grâce du nombre de selles de mon fils 😉 )

Le 10/09 : elle ne l’a pas mis à la sieste le matin parce qu’il faisait beau dehors et donc ils en ont profité.
Le 11/09 : il a dormi de 9h10 à 10h30 et de 13h15 à 15h10.
Le 14/09 : « Le Petit Prince s’est réveillé en pleurant. Le fait il chez vous ? » Je lui réponds qu’il pleure également à la maison, qu’il ne faut pas s’inquiéter.
Le 16/09 : Réveil un peu tristounet après la sieste de l’après midi mais ça a été.
Le 22/09 : Sieste le matin plus sieste de 12h30 à 14h45. Idem le lendemain.
Le 28/09 : Pas de sieste le matin et sieste de 12h20 à 15h.
Le 29/09 : Sieste le matin plus sieste de 12h45 à 14h45.
Le 02/10. Pas de sieste le matin mais sieste de 12h20 à 15h
Le 05/10 : Sieste le matin plus sieste de 12h30 à 13h30.
Le 06/10 : Sieste le matin plus sieste de 12h15 à 15h.
Le 07/10 : Petite sieste le matin plus sieste de 12h15 à 13h30 « Il a beaucoup pleuré et n’a pas dormi sereinement aujourd’hui ».
Le 08/10 : 1h de sieste le matin et sieste de 12h30 à 14h45.
Le 09/10 : Sieste le matin plus de 12h30 à 14h45. « Le Petit Prince se réveille toujours en pleurant très fort. J’ai essayé le noir complet, la pénombre, la veilleuse. Rien n’y fait. Je suis un peu démunie, j’avoue ».

Je lui réponds qu’il est pareil à la maison, que c’est sa façon de faire, qu’il ne faut pas s’inquiéter. Il y a des bébés qui pleurent plus que d’autres. Il y a des bébés qui dorment plus que d’autres. C’est comme ça.

Le 12/10 : Il a dormi le matin plus de 12h20 à 13h. « Il se réveille en pleurs et en panique. Je pense que le Petit Prince ne se sent pas en sécurité ».

Là encore, je lui ai fait un roman pour lui dire de ne pas s’inquiéter, qu’il doit peut-être développer quelque chose cérébralement parlant. On ne peut pas savoir. Mais il va bien : il est tonique, souriant. Il veut découvrir le monde.

Le cahier se termine ensuite sur sa décision, dure à prendre selon elle de mettre fin à notre contrat en date du 16/10.

Je me suis amusée à compter. Je ne parle pas des siestes du matin mais simplement l’après midi. J’en arrive à une moyenne de 2h20 de sieste l’après midi !!!!! Donc, au final, il dort. Il se réveille en pleurant mais il dort. 

 

Je découvre qu’elle a déposé une annonce 1 semaine avant de nous jarter. Genre, elle avait déjà prévu son coup. Regardez au niveau des dates. Les choses semblent être nikel jusqu’au 08/10.
Et à quelle date a t-elle déposé son annonce ?? 

 

Sans titre 1

Monsieur Papa, l’homme le plus gentil de la terre la croit et la défend : “Mais si, elle était vraiment démunie avec lui, malgré ce qu’elle avait mis en place, rien ne fonctionnait”. 

BULLSHIT !!!!

Sur le site de nounoutop, elle s’était renseignée comme “Disponible dès à présent” il y a 8 jours (Soit le 08/10 également). C’est bête, tout se voit sur Internet !!!

 

Elle est nounou. Elle a eu 3 enfants ! Pourquoi dit-elle que mon fils se raidit quand elle le met au lit ?? Pourquoi réveille t il les autres, à part si elle le laisse s’époumoner ?

Là où je suis d’accord avec Monsieur Papa c’est quand il suppose que ce sont les autres parents qui ont peut être fait pression pour qu’elle se sépare du Petit Prince parce que leurs enfants sont insupportables quand ils les récupéraient. C’est carrément possible !

 

 

Le week end suivant cette annonce, j’étais seule avec le Petit Prince. Nous sommes allés tous les 2 chez mes parents. Il a été juste génial. Il a fait ses siestes en décomposé mais il a dormi (1h, réveil et jeux et re 1h et ce, tant le matin que l’après midi). Le dimanche, en rentrant à la maison, je l’ai trouvé fatigué. Je l’ai remis au lit de suite. Mais je crois que c’était “trop rapide” pour lui ou alors il voulait juste jouer avec ses jeux. Il s’est mis à pleurer violemment. Bien évidemment, je ne l’ai pas laissé pleurer dans son lit. Je suis allée le chercher, je lui ai fait un câlin. Je l’ai posé dans le parc et rebelotte : grosse crise de larme. Ok … J’ai galéré pendant plusieurs minutes mais après un gros câlin et le goûter, je l’ai reposé et il a joué tout seul dans son parc pendant plus d’une demie heure. Sans rien me demander. Sans pleurer !! Il n’a pas redormi de l’après midi (il n’avait fait qu’une sieste d’1h15, ce qui est déjà pas mal) mais il a été super génial jusqu’à 18h. Mais à cette heure-ci, j’ai géré.

 

Bref, plusieurs questions peuvent être posées :

 

  • Pourquoi et comment réveillait-il les autres enfants ?
  • Comment et pourquoi Bernard (prénom changé volontairement), le plus grand des deux enfants, s’est retrouvé en compétition et à être violent avec le Petit Prince ( Nounou a surpris Bernard qui poussait le Petit Prince … )
  • Que faisait-elle réellement ? Elle essayait de faire une sieste pendant que le Petit Prince s’époumonait à hurler dans son lit ?
  • Pourquoi rompt t-elle le contrat d’un bébé qui ne veut juste pas dormir ?
  • Pourquoi n’a t-elle même pas eu le courage de le dire en face de Monsieur Papa ? (On parle de Monsieur Papa ooh chérie, hein ! Je ne suis pas mariée à Teddy Riner non plus ! )

 

Ca faisait 7 semaines qu’elle s’occupait de lui et d’un coup, je n’ai plus eu confiance. Son préavis, elle pouvait se le carrer là où je pense. Il m’était inconcevable de le lui relaisser 2 journées entières (et à devoir la payer pour ça en plus).

 

Bref, le fait était là. Nous sommes vendredi soir. Malgré le mail très cordial, très positif de Monsieur Papa (oui, vu mon caractère, vous vous doutez bien que ce n’est pas moi qui me suis mise au clavier ! ) elle ne souhaitait pas revenir sur sa décision (Tu m’étonnes John : ça fait depuis 1 semaine que sa décision était prise !).

 

 

Pour le lundi, comme Monsieur Papa était toujours en déplacement, j’ai demandé à la maman de Monsieur Papa de venir m’aider. Elle était en vacances, elle a accepté avec grand plaisir ! 
Je suis donc  repartie sur nounoutop.fr et le bon coin … Des mails envoyés (beaucoup), des réponses reçues (peu), des personnes qui m’ont appelé, des rendez vous ont été posé dès le début de la semaine.

 

Le lundi soir, au retour de Monsieur Papa, nous avons vu une première nounou. Quelle tristesse : des maxi écrans partout, dans toutes les chambres. Comme m’a dit Monsieur Papa « On se croit au ciné quand on rentre dans leur maison ».  Des ados maxi fat  … Quand elle dit que jusqu’aux 2 ans de l’enfant nous pouvons cuisiner mais après c’est elle, j’ai eu un peu peur. Grosse angoisse quand j ‘ai vu la caisse de jouet. On paye 3 € de frais d’entretien et elle propose une dînette explosée et des poupées qui devaient être à sa fille. Heu … Maman du Petit Prince moyen fan quoi ! et je crois que c’est lorsqu’elle a dit qu’elle n’était pas créative (bon, ok, j’avoue, elle a dit en vrai « je ne suis pas très créatrice » … Toi tu regardes « Les Anges de La Télé à Mikonos pour trouver le prince Charmant Tellement Vrai ») qu’elle ne faisait pas de pâte à modeler, que j’ai vraiment pris peur !

 

Le mardi soir, nous en avons vu une autre. Une maman de deux ados là aussi. Une petite pièce salle de jeux, des jeux que le Petit Prince a eu l’air d’apprécié. Et, pour être honnête, j’ai eu la larme à l’oeil quand le Petit Prince s’est agrippé à ses jambes pour se mettre debout et pour lui demander de le prendre dans ses bras. Et je ne parle pas du moment où il lui a fait un câlin ! On est sorti contents du render vous.

 

Le mercredi, nous avons vu une première Assistante Maternelle qui vient juste d’avoir son agrément. Elle était plus cher. Mais j’ai bien aimé. Jeune maman de 35 ans, dynamique, avec plein de supers jeux (que le Petit Prince s’est empressé de détailler). Nous avions vraiment envie de lui donner sa chance.

 

La dernière que nous avons vu mercredi aussi était une presque voisine, une mamita très froide avec le Petit Prince (elle n’a pas du tout cherché le contact avec lui). Je n’avais déjà pas trop aimé le contact téléphonique mais ça confirmait vraiment mes doutes. Nous avons posé les questions pour la forme mais bon, c’était non direct en entrant dans sa maison.

 

Le jeudi, j’appelle la 3ème et elle m’annonce qu’elle a oublié de nous dire qu’elle a son agrément mais qu’elle a un examen à passer dans 2 ans et que pendant ce laps de temps, elle doit se rendre une fois par mois dans son école pour des cours théorique. Ca changeait beaucoup de choses.
Monsieur Papa travaille à ce jour à la maison. Mais qui nous dit que dans 6 mois – 9 mois – 15 mois il ne devra pas reprendre un boulot. On fera comment ? Il faudra qu’on prenne un CP à tour de rôle ? Non, ce n’était pas possible. On avait vraiment envie de lui donner sa chance. Mais la contrainte imposée était bien plus problématique sur le long terme qu’un simple imprévu de la vie.
Il nous fallait quelqu’un de dispo là maintenant, tout de suite sans faille ( à part les imprévus encore une fois, bien sûr).

 

Notre choix s’est alors porté sur la seconde, celle à qui le Petit Prince a fait un câlin.

 

Ca fait maintenant une semaine qu’elle s’occupe de lui. Oui, il pleure parfois mais il continue faire des siestes d’1h30 // 2h voire 2h30 !! Elle est très douce. Elle est embêtée qu’il pleure quand elle va cuisiner ou aux toilettes. Parce qu’en plus, lorsqu’il pleure, il fait pleurer les autres enfants. Le Petit Prince a du mal à être seul, sans adulte. Il faut qu’il apprenne. Je ne suis pas inquiète !

 

 

eb620aa4e2dec0d097962011a7919e85

  • Guides gratuits
  • Commentaires

    Laisser un commentaire