Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Oups … J’ai fasté

Coucou les Choupettes,

Je reviens aujourd’hui avec un article un peu particulier (et un peu long aussi). Mais voilà, je dois me confesser auprès de vous … J’ai fasté.

“Mais qu’est ce qu’elle nous raconte encore ??” “Je crois qu’on l’a perdue”

Non, rassurez vous, tout va bien.

Il fallait vraiment que je vous raconte “l’aberration” à laquelle j’ai pris part de manière consciente et volontaire : le fasting.

 

Un jour, au mois de Septembre, mon homme, féru d’ebook traitant de geekeries en tout genre, d’informatique, de computer et … et …. d’alimentation, m’envoie un email en me disant “Je ne l’ai pas encore lu mais peut être que ça peut t’intéresser”.

 

Moi, complètement débordée et absorbée par mon travail (ironie bonjouuuur), je télécharge cet ebook et me mets à le lire.

 

A la fin de ma lecture, j’ai encore mes 3-4 kg en trop (oui, la gastro m’avait aidée à en perdre, mais l’été et les vacances sont passés dessus … ) je me marie dans un mois et j’ai un bide gras et flasque. C’est décidé : ça a l’air barbare mais je veux essayer.

 

Vous l’aurez compris : j’ai essayé une espèce de méthode de régime.

Alors non, c’est pas Ducon, ce n’est pas le régime à la soupe aux choux, ce n’est pas manger paléo … Non, c’est “trash” (je le dis depuis le début) et j’ai un doute quant au maintient de ce mode de vie.

 

Le Fasting est la méthode du jeûne intermittent (rien qu’en lisant ça je me suis hurlée en mon for intérieur “Mais quelle connerie mes enfants !!!!!!” )

Rappelons que le jeûne n’est ni plus ni moins que la privation volontaire ou non d’alimentation.

 

Le principe du fasting est simple : sur les 24 heures que composent une journée, on en jeûne 16 et on a une plage horaire de 8 heures pour manger. En gros, on finit de dîner pas trop tard (21h) et on a le droit de manger le lendemain à partir de 13h.
En gros : on loupe le petit déj, on compte 16h à partir de son dîner et ensuite on peut manger.
Alternative : en plus de jeûner pendant 16 heures tous les jours, on peut s’ajouter une journée complètement ridicule : 24 heures de jeûn.

 

En terme de résultat, l’ebook annonce une perte d’1kg par semaine surtout si l’on a une grosse perte de poids à subir. Il explique clairement que les derniers kilos sont toujours les plus durs et que par conséquent, il se peut qu’on perde moins et qu’il faille plus de régularité pour atteindre son but.

 

 

Un jour, Monsieur Papa m’a demandé si je voulais faire ça ad vitam eternam. Ca ne faisait que peu de jours que j’avais commencé à faster que je connaissais déjà la réponse : NO WAY !

 

Le petit dej, chez moi, c’est sacré. Pain (fait maison), beurre salé, jus de cul des abeilles de mon papa (ou la confiture framboise groseille de ma mamie : c’est une pure turie), jus d’orange, thé (quand j’ai le temps) … Bref, un petit déj de compèt. Donc clairement, j’ai essayé pour voir si je pouvais perdre ces kilos superflus en sachant que j’avais pris rendez vous avec une diététicienne pour 4 grosses semaines après et que donc je reprendrai ainsi le droit chemin.

Et en plus, continuer de faster ce serait un très mauvais exemple pour le Petit Prince je trouve. Si ça fait une éternité qu’on nous serine en nous disant que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée, c’est bien pour une raison !!

Voilà ce que le fasting a donné sur moi et l’avancée de ma perte de poids :

J + 3 : 400 grammes en moins
J + 7 : 700 grammes en moins
J+ 10 : 800 grammes en moins
J + 17 : 0 / Rien / Que dalle / Nada /
J’étais revenue au même poids que 17 jours auparavant. Vous comprenez bien qu’on est loin, très loin des 1 kg par semaine dans mon cas. J’étais furieuse en descendant de la balance ! Mais j’étais revenue à 0 alors que l’avant veille, lors de mon dernier essai de robe de mariée ma maman constatait “Mais tu as perdu du ventre depuis la dernière fois, non ?”
J + 21 : 1kg700 en moins
J + 33 : 1kg100 en moins

 

C’est là où les “régimes” sont traitres. C’est qu’il ne faut pas confondre perte de poids et perte de graisse. Et puis, nous les femmes, en fonction de notre cycle, notre poids peut pas mal varier sur un même mois et sans être forcément au régime.

 

J’ai envie de revenir sur certains points de cet ebook et de cette méthode “drastique” de manière générale.

 

Clairement, il annonce (Oui, le rédacteur de cet ebook est un homme) que Faster n’est pas très difficile. Il avoue qu’il y a un temps d’adaptation propre à chacun mais je ne suis pas du tout d’accord. Pour moi qui ai l’habitude des 3 repas par jour, sur 7 jours, Faster m’a été très désagréable et au bout d’un mois, il fallait que ça cesse !
Il explique qu’il faut 1 à 3 mois pour être sevré et avoir adopté un autre mode de vie et d’alimentation. Je savais dès le début que je n’irai pas jusque là. Mon but était tout autre. Et je n’avais clairement pas envie d’être sevrée de mon petit déj !

 

Je ne vais pas vous rédiger tous les points de cet ebook (parce que je crois que son rédacteur ne serait pas content et parce que ce serait trop long et trop technique de reformuler ça) mais il faut que je vous fasse part de mes “découvertes” grâce à lui.

 

Il a comparé l’espèce humaine avec l’espèce animale en disant que les animaux trop fat sont ceux qui sont domestiqués. Les animaux vivant dans leur environnement naturel ne sont pas gras. Ils ne mangent que lorsqu’ils ont faim. En a découlé la conclusion que nous n’aurions pas à manger 3 repas par jour, qu’il fallait habituer notre corps à n’en manger que deux. J’aurais envie de dire, si nous pouvons en manger 2, pourquoi pas 3 en fait ? Qu’est ce qui me prouve que pour fonctionner correctement le corps n’aurait pas besoin de ces 3 repas ? Qu’est ce qui me prouve que ce repas du matin est de trop ? Rien !
Des fois, je me dis que j’aurais dû faire des études de médecine pour comprendre le réel fondement de la digestion ….

 

Ensuite, dans cet ebook, on nous explique que faire du sport, c’est bien mais qu’arrivé à un moment donné, nous pouvons stagner dans notre perte de poids et ce serait normal : la perte de poids n’est pas en corrélation avec la perte de graisse. On peut donc courir à jeun autant qu’on le souhaite, le gras peut être toujours autant présent !

 

Finalement, on nous présente le Fasting comme étant le régime des feignants : Moins de gras en mangeant tout aussi dégueu en faisant moins de sport : cocktail maxi déconnant !
Dans les autres formes de régimes, on nous propose soit de manger moins et / ou mieux soit de bouger plus. Là, on pourrait limite manger comme une merde, laisser notre corps se vider de ses réserves dans le seul but de maigrir … Bravo l’intelligence du principe quand même !! L’accent n’est pas du tout mis sur la nourriture saine.

 

Il nous explique qu’il y a une relation entre notre métabolisme et nos hormones. Je vous la fais très courte parce que c’est super technique (tellement que je n’ai pas tout retenu).
En gros, nous produisons de l’insuline lorsqu’on digère en permettant au sucre de pénétrer le foie, les muscles et les cellules graisseuses. Donc en fait, plus on mange du sucre et des féculents, plus on produit d’insuline et plus on va tout stocker !

 

Et puis, dans un cas plus hard, si on se restreint sur tout (ou quasi tout), ça a un impact sur nos hormones. Je vous donne quelques exemples (importants chez nous, les femmes)
* Impact sur la thyroïde qui devient faiblarde (c’est bête, quand on sait à quoi elle sert => Elle produit des hormones qui contribuent au bon fonctionnement de nombreux organes (transit intestinal, fréquence cardiaque, régulation de l’humeur et de la température corporelle …))
* Cortisol élevé en permanence ( C’est une hormone fabriquée par les glandes surrénales. Elle joue un rôle essentiel dans l’équilibre du glucose sanguin et la libération de sucre à partir des réserves de l’organisme en réponse à une demande accentuée en énergie. Le cortisol intervient aussi dans le métabolisme des graisses et des protéines. Il joue un rôle d’anti-inflammatoire et participe à la régulation du sommeil. )

 

Et tout ça à quel prix me demanderez vous ? Comment avons nous vécu ça à la maison ? Et bien, Monsieur Papa a perdu du poids et vit bien cette phase de jeûne intermittent parce qu’il avait déjà l’habitude, les jours de semaine de ne pas forcément prendre de petit zézeuner. De ce fait, il continue encore de Faster. Byebye les vrais petits  dej’ à deux ! Lui le vit bien et il perd un peu de sa brioche reprise à l’arrivée du Petit Prince.

 

Pour moi, il en a été tout autrement. Si vous vous souvenez, mon accouchement a été déclenché parce que je faisais une cytolyse hépatique asymptomatique (destruction des cellules du foie sans aucune raison). Et bien cette phase de jeûne a clairement fait ressortir les faiblesses de mon foie.
Déjà, j’avais une anémie sous-jacente due à ma césarienne, mes règles plus qu’abondantes lorsque j’avais un stérilet.
Additionnez cette anémie à mon foie qui remerdre = dans les choux total ! Je le vivais super mal.
Selon moi, c’est une méthode barbare qui est juste inutile et dangereuse !

 

 

Effectivement, à la différence des autres régimes, avec le Fasting on ne compte pas les calories. C’est à dire que tu peux très bien jeûner 24h et pour fêter ça te faire un bon MrCrado. Tu peux ! Mais quelle est l’utilité? Où est l’apprentissage du “Manger sain” et du “La santé est dans l’assiette” ?? Il n’est que peu exprimé dans l’ebook qui se focalise plus sur la relation corps – temps de jeûne – hormones / métabolisme – perte de graisse que sur l’alimentation saine.

 

Après, il y a beaucouuuuup de gens qui ne prennent pas de petit déj, qui le vivent bien et qui ne perdent pas de poids pour autant. Oui. Peut être parce qu’ils grigottent sur les coups de 11h et que pour le coup, ils n’ont pas ces 16h de jeûne.

 

De plus, quand on a une vie de bureau, tenir ces 16h de jeûne n’est pas pas toujours évident. En ce qui me concerne, je dîne tard et, à cause de mon travail, je dois déjeuner à une certaine heure, je n’ai pas le choix (ou alors, je saute encore le déjeuner, mais alors là, il y a de fortes probabilités que je ne tienne pas la marée ! )

Au final, je ne l’ai tenu 5 semaines. Il m’était impossible d’aller plus loin dans la bêtise pour perdre du poids.

 

J’ai pris beaucoup de poids pendant ma grossesse puisque je suis restée alitée (plus volontairement qu’autre chose) lors de mon 4ème mois de grossesse à tricoter en enchaîner les pots de glace et en me mattant les 10 saisons de Friends ! Tout s’explique. Mais maintenant, je galère à perdre ce poids. Mais j’y arriverai ! Tôt ou tard. Mais ce n’est pas le fasting qui m’y aidera !

 

Voilà, c’était ma boulette du mois et je trouvais ça important de vous en parler ! Par pitié pas de commentaires genre “Mais tu es trop bête d’avoir fait ça”. Ne me jugez pas ! Je l’ai fait dans l’unique but d’avoir “moins de ventre” dans ma robe de mariée.

 

Si cependant, cette méthode vous intéresse (malgré le tableau un peu noir que j’ai dressé), je vous conseille de vous diriger vers le site de Fasting de JB RIVES.

 

 

Lors de mon premier rendez vous avec la Diététicienne, je lui en ai parlé. J’ai voulu avoir son avis, un avis de professionnel, de quelqu’un qui a vraiment étudié la relation corps – alimentation. Il va de soi qu’elle ne trouvait aucune utilité à cette méthode. En effet, entre notre dîner et le petit déjeuner il y a déjà une période de jeûne on va dire de 8 – 10 heures en fonction de la vie de chacun. A quoi bon pousser plus loin ?
De plus, elle m’a questionné « Vous souvenez-vous des enfants de votre classe qui ne prenaient pas de petit déjeuner avant d’aller à l’école ? » « Heu, pas vraiment. » « Ce sont souvent des enfants qui ne sont pas concentrés, qui semblent fatigués : même si on peut mettre l’excuse de la croissance chez l’enfant peut être mentionnée, l’argument pour l’adulte est le même : il faut donner du carburant à son organisme pour qu’il fonctionne. »

 

Je sais déjà que si je disais ça à Mr Papa, il me répondrait « Oui, mais tu as des réserves, et l’objectif est de vider ces réserves là pour perdre notre bouée. » Moi je ne suis pas du tout d’accord.

 

 

J’ai testé, je n’ai pas aimé, je l’ai mal vécu, je trouve ça aberrant, j’ai arrêté et je suis passée à une autre méthode (en plus de la diététicienne) dont je vous parlerai quand je l’aurai fini !!

 

Gros bisous à toutes

 

Edit du 5 août 2017 : Mon article a du tourner sur un site pro fasting ces derniers jours. Je suis donc polluée de commentaires absolument pas constructifs écrit par des personnes qui ne voient que les bons effets sur eux du fasting et qui sont un peu trop fermées pour comprendre que le fasting peut pas être bon pour d’autres, ce que j’exprime ici en fait. Du coup, pour cet article, j’ai décidé de fermer les commentaires parce que la bataille pipi – caca m’énerve franchement.

 

9ac25b97f7ccfda1dae06160cd5bf430

 

  • Guides gratuits
  • Commentaires

    Les commentaires ont été désactivés pour cet article